La Fête de la Miséricorde Divine
La Sainte Communion

Afin de pouvoir bénéficier des grâces préparées par le Seigneur Jésus pour la Fête de la Miséricorde Divine, il faut participer pleinement à la Liturgie Eucharistique de ce jour, ce qui veut dire recevoir la Sainte Communion, à laquelle une promesse extraordinaire de Jésus est attachée, celle de la remission totale des fautes et peines.

Paroles du Seigneur Jésus à soeur Faustine:

Je désire m'unir aux âmes humaines; mon délice est de m'unir aux âmes. Sache ceci, ma fille, que lorsque je viens dans la Sainte Communion jusqu'au coeur des hommes, j'ai les mains pleines de toutes sortes de grâces et je désire les donner aux âmes, mais les âmes ne font même pas attention à moi, elles me laissent seul et s'occupent d'autre chose. Oh, comme cela m'attriste que les âmes n'aient pas compris l'Amour. Elles se conduisent envers moi comme envers une chose morte. (1385)

Ah, combien il m'est douloureux que les âmes s'unissent si peu à moi au cours de la Sainte Communion. J'attends les âmes mais elles sont indifférentes envers moi. Je les aime si tendrement et si sincèrement, et elles se défient de moi. Je veux les combler de grâces - elles ne veulent pas les accepter. Elles me traitent comme quelque chose de mort et pourtant j'ai le coeur plein d'amour et de miséricorde. (1447)

La Sainte Communion dans la vie de soeur Faustine

Le moment le plus solennel de ma vie, c'est le moment où je reçois la Sainte Communion. Je languis a après chaque Sainte Communion et pour chacune d'elles, je rends grâce à la Très Sainte Trinité. (1804)

Aujourd'hui je me prépare à la venue du Roi: Qui suis-je et qui es-Tu, ô Seigneur, Roi de gloire - de gloire immortelle.

O mon coeur, te rends-tu compte de Celui qui vient aujourd'hui chez toi ? - Oui, je le sais, mais étrangement je ne peux le concevoir. Oh! si c'était seulement un roi, mais c'est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. Devant Lui tremblent toute puissance et autorité. Il vient aujourd'hui dans mon coeur. Cependant j'entends qu'Il s'approche, je vais à Sa rencontre et je L'invite. Quand Il entra dans la demeure de mon coeur, un si grand respect s'empara de mon âme que celle-ci s'évanouit d'effroi et tomba à Ses pieds. Jésus lui tendit la main et permit avec bienveillance queue prenne place auprès de Lui. Il la rassure: Voici donc, j'ai quitté mon trône céleste pour m'unir à toi. Ce que tu vois c'est à peine un coin du voile soulevé et déjà ton âme défaille d'amour, mais quelle stupéfaction pour ton coeur quand tu me verras dans toute ma gloire! Et je veux te dire que cette vie éternelle doit déjà commencer ici sur terre par la Sainte Communion. Chaque Communion te rendra plus capable d'être en relation avec Dieu pour toute l'éternité. (1810)